Conseil Départemental du Rhône de l’Ordre des Médecins

Conseil Départemental du Rhône de l’Ordre des Médecins

Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes – Recrudescence de cas de rougeole

Chers Confrères ,

Dans un contexte de recrudescence de cas de rougeole en Europe , et de façon sensible depuis début janvier dans la région Auvergne Rhône Alpes , nous vous informons d’une situation épidémique de cas de rougeole en Savoie sur la station de Val Thorens :

 

  • A ce jour , 24 cas de rougeole déclarés majoritairement chez des saisonniers .
  • Pas de forme grave
  • Diffusion large de l’information et incitation à la vaccination dès le 5 février par la mairie les Belleville à tous les saisonniers (au total 2500 saisonniers sur la station )
  • Prise en charge des cas et vaccination bien maîtrisées  par les 2 cabinets médicaux de Val Thorens  donc  de ce fait  à ce jour ,  pas de séance de vaccination spécifique organisée  sur la station .
  • Investigations de tous les cas par l’équipe de la veille sanitaire de Savoie
  • Un communiqué de presse  ARA a été  transmis à la presse ce 8 février ( lire le communiqué ) .
  • Nous avons vérifié auprès des pharmacies de Val Thorens et des Ménuires que les stocks de vaccins rougeole soient suffisants et auprès CH Chambéry et Albertville  que  stocks suffisants en Immunoglobulines
  • Nous restons très vigilants du fait de l’arrivée massive de vacanciers sur la station pour les 4 prochaines semaines  .
  • A la demande de la direction générale de l’ARS , nous ne souhaitons pas inquiéter de façon excessive les futurs vacanciers pour éviter de perturber leur séjour et le tourisme des stations .
  • Vous trouverez ci-joint le dernier bulletin rougeole  de Santé Publique France

 

Nous vous rappelons l’extrême contagiosité de la rougeole: période de contagiosité allant de 5 jours avant, à 5 jours après le début de l’éruption (15 à 20 malades attendus autour d’un seul cas), le risque important de formes graves (25% d’hospitalisations) et le risque de décès (entre 1 et 3 cas /1000). Ce risque est particulièrement important chez les sujets à risque :

  • Nourrissons de moins de 6 mois dont la mère n’est pas ou incomplètement vaccinée
  • Femmes enceintes, non immunisées
  • Personnes immunodéprimées, quel que soit le statut vaccinal

Nous vous rappelons également les bonnes mesures à appliquer  afin de limiter les risques d’épidémie :

  • Procéder à la mise à jour systématique de toute personne non ou incomplètement vaccinée, et sans antécédent de rougeole, selon les recommandations en vigueur, et ce à chaque fois que l’occasion se présente.
  • Protéger l’entourage de tout cas suspect de rougeole (mais plus largement de toute maladie infectieuse…), par le respect de règles d’hygiène scrupuleuses et le port systématique d’un masque chirurgical pour le cas suspect, et l’isolement dans la mesure du possible. Ces précautions sont particulièrement importantes dans les lieux susceptibles d’accueillir des personnes à risque : salles d’attente des cabinets médicaux, laboratoires d’analyses biologiques, établissements hospitaliers.
  • Rechercher systématiquement dans  l’entourage direct du cas suspect, y compris parmi les patients ayant séjourné dans la salle d’attente en même temps que le malade, et dans les deux heures après son départ, l’existence de personnes à risque de forme grave, et vérifier les vaccinations Rougeole – oreillons – rubéole .
  • Une injection vaccinale post-exposition est indiquée dans les plus brefs délais, idéalement dans les 72 heures suivant la date du contact, pour toute personne exposée, non immunisée  et ne présentant pas de contre-indication au ROR.
  • Une injection d’immunoglobulines polyvalentes peut être indiquée pour les personnes à risque de formes graves, celle-ci devant être réalisée au plus tard dans les 6 jours suivant la date du premier contact avec le cas.

Il est donc essentiel, pour pouvoir intervenir au plus vite et efficacement auprès des contacts , de signaler tout cas suspect dès l’évocation du diagnostic et sans attendre sa confirmation .

Pour mémoire , la rougeole est une maladie à déclaration obligatoire .